Contre vérités sur l'islam

l'art de nier l'évidence

 

 

Sous le prétexte falacieux de tolérance, de multiculturalisme, de communautarisme, l'opinion publique est abreuvée de contre vérités. En adhérant à ces assertions, chacun de nous se fait, involontairement, le complice d'une philosophie qui n'a qu'un objectif : la domination du monde sous le joug de l'Islam. Il est grand temps de réagir, 

Voici quelques exemples d'objections auxquelles une personne dénonçant l'intégrisme islamique aura inévitablement à faire face un jour ou l'autre.  Les réponses ci-dessous ne sont que des suggestions.  D'autres références coraniques et des citations de hadiths seront éventuellement ajoutées aux suggestions de réponses. 

 

-Toutes les religions sont bonnes (ou mauvaises)

Affirmation gratuite.  Toutes les religions n'enseignent pas les mêmes valeurs et n'ont pas les mêmes règles.  Demandez donc à votre interlocuteur de vous détailler les préceptes du shintoïsme, du vaudou ou du candomblé!

 

-Ceux qui critiquent l'islam ne le connaissent pas

Dixit ceux qui l'idéalisent le connaissent encore moins...

 

-Ce n'est pas l'islam qui est violent, ce sont les intégristes qui en déforment les enseignements

Plusieurs actes violents ou immoraux commis par des musulmans intégristes trouvent leur justification dans le Coran ou la Sunna (les hadiths):  esclavagisme, esclavagisme sexuel, mariage avec des fillettes, guerre, viol de guerre, violence conjugale, flagellation, amputation, lapidation, etc.

 

-Le problème, ce n'est pas l'islam mais l'intégrisme, le fondamentalisme et le radicalisme.

Voir la définition de ces trois mots dans le lexique

 

-L'islam n'est pas violent puisque la majorité des musulmans ne le sont pas.

Ils ne sont pacifiques que parce qu'ils ne suivent pas intégralement le Coran (qu'ils sont nombreux à ne pas avoir lu en entier).  Dans les pays occidentaux, la majorité des musulmans ne fréquentent même pas une mosquée.  Cela dit, parmi les musulmans dit "modérés", se trouvent plusieurs personnes qui approuvent les intégristes sans le dire ouvertement à des non-musulmans.   Ce qu'il faut garder en tête, c'est que parmi les textes fondamentaux de l'islam, il y a beaucoup de textes violents et qu'il est aussi inévitable qu'ils génèrent de la violence qu'il est inévitable qu'un pommier donne des pommes.

 

-Le christianisme est aussi violent que l'islam puisque la Bible est aussi violente que le Coran et que l'Église catholique a commis beaucoup de violence par le passé.

Contrairement au Coran, la Bible ne se présente pas comme un livre unique écrit par Dieu et n'est considérée comme une source de législation ni par les chrétiens ni par les juifs.   Il n'y a donc pas d'équivalent chrétien ou juif à la charia (base du droit musulman).  En outre, les versets violents de la Bible sont surtout concentrés dans l'Ancien Testament alors que le christianisme est basé sur l'enseignement de Jésus qui se trouve dans le Nouveau Testament et qui est basé sur l'amour, la paix et le pardon.  Ensuite, aucune des exactions reprochées à l'Église catholique (inquisition, bûchés, croisades, persécution des minorités religieuses, etc) n'obéissait à des enseignements de Jésus.

 

-Le passé colonisateur et esclavagiste de l'Europe lui interdit de critiquer l'expansion de l'islam et rend le ressentiment des musulmans compréhensible:

Plusieurs pays musulmans ont eux aussi un passé colonisateur et esclavagiste et, dans certains cas, l'esclavage y est toujours pratiqué (Soudan, Somalie, Niger, etc).  De plus, plusieurs pays européens qui n'ont pas de passé colonialiste (Suède, Norvège, Filande, etc) ont tout de même des problèmes avec des musulmans intégristes qui refusent de s'intégrer et se réfugient dans le communautarisme.

 

-L'islam est une religion de paix et d'amour, (phrase généralement suivie par la citation d'un verset tolérant)

En cas de contradiction entre deux versets, le plus récent abroge le plus ancien. Les versets tolérants envers les non-musulmans datent de la période mecquoise (révélés à la Mecque), ils sont donc abrogés par des versets guerriers datant de la période médinoise (révélés à Médine), plus récente. Une religion qui recommande à ses adeptes de n'êtres bons et pacifique qu'entre eux tout en les encourageant à haïr les non-croyants et à leur faire la guerre ne peut être qualifiée de religion d'amour et de paix. 

Pour ajouter à la confusion, les 114 sourates du Coran ne sont pas classées par ordre chronologique mais par ordre inverse de longueur (pour en faciliter l'apprentissage par coeur).  Comme les sourates les plus longues contiennent souvent plus de versets violents que les plus courtes, le lecteur inexpérimenté a l'impression que le Coran devient de plus en plus tolérant au fil des sourates.

Voici l'ordre chronologique des sourates:

Sourates médinoises:

2, 8, 3, 33, 60, 4, 99, 57, 47, 13, 55, 76, 65, 98, 59, 24, 22, 63, 58, 49, 66, 64, 61, 62, 48, 5, 9, 110

Sourates mecquoises:

96, 68, 73, 74, 1, 111, 81, 87, 92, 89, 93, 94, 103, 100, 108, 102, 107, 109, 113, 114, 112, 53, 80, 97, 91, 85, 95, 106, 101, 75, 104, 77, 50, 90, 86, 54, 38, 7, 72, 36, 25, 35, 19, 20, 56, 26, 27, 28, 17, 10, 11, 12, 15, 6, 37, 31, 34, 39, 40, 44, 45, 46, 51, 88, 18, 16, 71, 14, 21, 23, 32, 52, 67, 69, 70, 78, 79, 82, 84, 30, 29, 83.

 

-L'islam respecte la liberté de religion, la preuve, un verset dit "Nulle contrainte en religion...")

Il s'agit du verset 256 de la sourate 2.  Le hic, c'est qu'on nous cite toujours seulement le début et jamais celui qui suit.  Le verset 2.256  se poursuit par "Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient" (déjà, les religions différentes de l'islam sont qualifiées d'erreur et les autres divinité considérées comme de fausses divinités, ce qui augure mal pour la suite).  Quant au verset suivant, il promet l'enfer aux non musulmans, c'est d'ailleurs loin d'être le seul.  Il faut aussi rappeler que le Coran et au moins un hadith sahih (considéré comme authentique) condamnent à mort les apostats.

 

-L'islam interdit la lapidation puisqu'elle n'est pas mentionnée dans le Coran


Pas dans le Coran mais dans plusieurs hadiths authentiques.  Le Coran recommande d'infliger 100 coups de fouet aux personnes célibataires qui forniquent, donc qui ont un rapport sexuel illicite (une peine cruelle qui peut s'avérer mortel si les plaies s'infectent).  Cependant,  Muhammad (Mahomet) a réintroduit à Médine la peine de lapidation pour les personnes qui commettent l'adultères (donc qui ont un rapport sexuel illicite tout en étant mariées).  Cette peine ne peut toutefois être appliquée que si l'accusasion peut produire 4 témoins de l'acte ou que le "coupable" avoue.  Selon Aisha, il y aurait bien eu un verset sur la lapidation mais une chèvre (paix et bénédiction soit sur elle) l'aurait mangé!  Dommage qu'elle n'ait pas eu davantage d'appétit...

 

-L'islam interdit le meurtre, la preuve, le Coran dit que "Quiconque tue un être humain non convaincu de meurtre ou de sédition sur la Terre est considéré comme le meurtrier de l'humanité tout entière").

Il s'agit du verset 32 de la sourate 5.  Le mot traduit ici par "sédition" est "fitna", qui peut se traduire par "guerre civile",  "trouble", "révolte", "agitation", "sédition" ou "épreuve".  Le verset suivant parle d'ailleurs de "...ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre" et dont la "récompense" est "qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays."  Il se pourrait donc qu'il ait pu désigner une révolte contre l'autorité musulmane.  L'islam dans les faits, n'interdit que le meurtre des musulmans mais le permet en cas d'apostasie, d'adultère et du meurtre d'un autre musulman .  De plus, le combat à mort des non-musulmans refusant de se convertir ou de payer la jizya (voir définition dans le lexique) est encouragé dans le verset 29 de la 9e sourate.  Ce verset est appelé "verset de la dhimmitude".

 

-L'islam enseigne le respect des juifs et des chrétiens, la preuve, le Coran parle même de Jésus comme d'un prophète.

Le Coran présente Jésus comme un prophète d'Allah mais véhicule beaucoup depréjugés contre les juifs et les chrétiens, dont il prétend qu'ils ont falsifié leurs écrits sacrés.  Le Coran dénonce les croyances chrétiennes, notamment la croyance que Jésus est le fils de Dieu et qu'il forme une trinité avec lui et le Saint Esprit, cette dernière étant considérée comme de la mécréance.  Ensuite, toujours selon le Coran, les juifs et les chrétiens qui n'adoptent pas l'islam sont coondamnés à l'enfer.  Enfin, plusieurs versets contredisent systématiquement son message de paix et de pardon dans la majorité des sourates.

 

-L'islam fait la promotion du pardon, de la solidarité, de la charité, de la gentillsse, etc

Oui, mais seulement envers les musulmans.   Lire Versets "deux poids deux mesures" et Examinons les versets positifs d'un peu plus près...

 

-L'islam interdit le vol

Mais pas le pillage des infidèles (lire sourate 8, dite "Le butin") et l'imposition de la jyzia aux juifs et aux chrétiens refusant de se convertir (lire verset 9.29)

 

-C'est facile de faire passer l'islam pour une religion violente si on ne fait que citer des versets et des hadiths violents, on pourrait faire la même chose avec la Bible.

Lire la définition de "abrogation" dans la catégorie "Lexique",  les listes de versets et hadith violents,  puis "Choses importantes à savoir sur l'islam".  Ensuite, comparer le nombre de versets violents du Coran et celui des Évangiles (petit indice: vous n'aurez même pas besoins des doigts de vos deux mains pour les compter!).  Enfin, se demander s'il faudrait considérer Hitler comme un bon gars juste parce qu'il aimait ses enfants, son chien et les arts...

 

-Il faut comprendre l'arabe pour comprendre le Coran

La grande majorité des musulmans ne comprennent pas l'arabe.  De plus, les éditions arabes modernes du Coran sont eux aussi une traduction.  La langue du Coran  est incompréhensible pour la plupart des arabophones vivant de nos jours, notamment parce qu'elle ne comporte ni point ni aucun des accents qui servent à identifier les voyelles courtes.  Certains spécialistes affirment même que tout le Coran était à l'origine en araméen et que le sens de certains mots et même de certains versets change complètement lorsqu'on les lit comme s'il étaient écrits dans cette langue. Les exégètes eux-mêmes ne s'entendent pas toujours sur la signifitation d'un mot. 

 

-La violence des textes fondateurs s'explique par le contexte historique, la traduction, l'interprétation, etc.

Muhammad et ses hommes attaquaient des caravanes de marchands pour les piller.  Ils attaquaient également des villages dont les habitants refusaient de se convertir ou pour venger une défaite précédente même si les évènements s'étaient produits des années auparavant. 

Il existe des centaines de traductions du Coran dans presque toutes les langues, traductions qui sont considérées comme suffisamment bonnes pour la majorité des musulmans qui ne comprennent pas l'arabe.  Il y a certes la question de l'origine araméenne possible du Coran (voir réponse au point précédent).  Lorsqu'une traduction change le sens d'un mot, c'est souvent pour en camoufler le caractère violent.

Quant à l'interprétation, elle est souvent liée à la traduction, alors tant que la thèse de la version originale en arabe est considérée comme exacte,  on peut dire que la majorité des versets violents sont suffisamment clairs pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté.

 

-Le Coran ne permet aux musulmans de faire la guerre que pour se défendre.

Si c'était le cas,  le Coran et la Sunna ne parleraient pas de pillage, de capture des femmes et des enfants de l'ennemi pour fins d'esclavage.  De plus, l'islam n'ordonnerait pas aux musulmans de cesser de faire la guerre lorsque leurs ennemis se convertissent mais bien lorsqu'ils cessent de s'en prendre aux musulmans.

 

-L'islam a amélioré la situation des femmes arabes.  Avant l'islam, on enterrait les petites filles vivantes.

À l'époque pré-islamique, l'enterrement des fillettes était une pratique marginale (si elle avait été généralisée, le peuple arabe se serait tout simplement éteint) et certaines femmes étaient très émancipée, comme la première épouse de Muhammad, Kadjija, une riche veuve plusieurs fois divorcée qui était sa patronne avant d'être son épouse.  Avec l'avènement de l'islam, les femmes se sont vues imposer des règles plus contraignantes que celles imposées aux hommes ainsi que d'importantes limitations à leur liberté et à leurs droits. 

L'islam comporte beaucoup d'éléments sexistes.  Il autorise notamment le viol des esclaves et des captives de guerre, permet le mariage avec des fillettes impubères, autorise les hommes à battre leur épouse et à leur imposer des rapports sexuels.   Il interdit aux femmes de désobéir à leur époux, de se refuser sexuellement à lui, de divorcer si elles sont enceintes, de voyager seules et de porter des vêtements "masculins".  Il n'accorde à leur parole que la moitié de la valeur de celle d'un homme et ne leur accorde que la moitié de la part d'héritage de leurs frères.  De façon globale, l'islam a contribué à dégrader la situation des femmes.

 

-Dans l'islam au moins, il n'y a pas d'intermédiaire entre Dieu et le croyant

Il n'y en a pas au niveau de la pratique mais il y en a un au niveau de la doctrine: Muhammad.  C'est lui qui s'est auto-proclamé messager d'Allah et a prétendu avoir reçu de l'archange Gabriel (Jibril), qu'il était seul à voir et entendre, la révélation des sourates du Coran.  C'est aussi lui qui a déterminé la "bonne" manière (comprendre par là, la sienne) de boire, manger, dormir, se laver, prier, s'habiller, voyager et même s'essuyer le derrière!  L'islam ne laisse pas le croyant s'interroger sur le bien-fondé des règles, même celles qui ne sont pas dictées par la logique.  L'islam ressemble à une partie de "Jacques a dit" (ou "Jean dit" au Québec)*.  On remplace simplement Jacques ou Jean par Muhammad...

*Jeu dans lequel un joueur désigné comme le meneur donne des ordres aux autres joueurs en faisant précéder certains d'entre eux par les mots  "Jacques a dit" ou "Jean dit" (ex: "Jacques a dit "Touchez votre nez"),  Les joueurs ne doivent obéir qu'à ces derniers sinon, ils sont éliminés

 

-les musulmanes sont obligées de se voiler pour obéir aux préceptes de leur religion.

Il n'y a que dans les pays où le port du voile est obligatoire que les femmes sont légalement obligées de se voiler.  Dans les pays occidentaux, les lois divines n'ont aucune valeur légale.  Les musulmanes y sont donc libres de s'imposer ou non de porter le voile.  Lire L'islam ou la pudeur à deux vitesses et Réflexion sur le voile.

 

-Porter un voile n'est pas différent que de porter un chapeau

On ne porte pas un chapeau parce qu'on croit que montrer ses cheveux est un péché ou une provocation sexuelle et il n'y a pas que les femmes qui en portent.  En outre, on ne s'oblige pas à le porter en tout temps dès qu'on sort de chez soi ou dès qu'un membre du sexe opposé surgit.

 

-Le string et la minijupe rabaissent autant la femme que le voile.

Personne ne culpabilise, ne menace ou n'agresse une femme parce qu'elle refuse de porter un string ou une minijupe.  En outre, ces vêtements ne font pas partie d'un code vestimentaire religieux et aucune revendication ni aucun mouvement politique ne leur est associés.

 

-L'Occident n'a pas de leçon à donner avec l'hypersexualisation des fillettes.

Et marier des petites filles avec des hommes qui pourraient être leur père, (voire leur grand-père), ce n'est pas de l'hypersexualisation peut-être?  Et les voiler parce que leur corps entier est considéré comme un organe sexuel? 

 

-Qui sommes-nous pour décider comment les femmes doivent s'habiller?

C'est vrai, laissons ce soin à Allah!  Sérieusement,  il y a des codes vestimentaires dans les écoles et de nombreux corps de métiers sans que les femmes ne se plaignent qu'on veuille décider de ce qu'elles portent.  De plus, la plupart des gens adaptent leur habillement à la météo, au lieu et à l'activité pratiquée ou tout implement à leurs goûts.  Et puis peu de gens militent pour l'interdiction complète de tout voile islamique dans la rue.

 

-Le voile est un signe d'appartenance religieuse:

Dans ce cas, pourquoi les non-musulmanes sont-elles obligées de le porter lorsqu'elles visitent une mosquée ou l'Iran?  Pourquoi la plupart des musulmanes ne le portaient même pas il y a quelques decennies à peine?

 

-La présence de voiles ici et là est un signe de diversité:


Le voile islamique est tout sauf un signe de diversité, puisqu'il vient généralement avec des vêtements amples, longs et informes, créant ainsi une sorte d'uniforme dont le but est justement d'uniformiser les femmes tout en les asexualisant.  De plus, dans certains pays, les couleurs vives, de même que les motifs sur les voiles et les vêtements, sont interdits.

 

-Interdire aux musulmanes voilées de porter leur voile à l'école ou au travail est de la discrimination religieuse et les priver d'instruction et de travail.

La discrimination consisterait à traiter différemment les musulmanes des autres personnes, ce qui inclut les privilèges.  En outre, personne ne veut interdire aux musulmanes d'étudier ou de travailler, seulement interdire le port de symboles religieux ostentatoires dans certains lieux relevant de l'état.  Interdire le voile n'empêche pas physiquement une personne qui voudrait le porter d'entrer dans les lieux où l'interdiction s'applique. 

Si une personne préfère renoncer à fréquenter un établissement scolaire ou un lieu de travail plutôt que de se départir quelques heures par jour de son voile ou de le remplacer par un col roulé et un chapeau (ou quoique ce soit qui ne viole pas le code vestimentaire qu'elle est tenue de respecter, elle doit assumer les conséquences de son choix. 

 

-En quoi le voile touche-t-il les non-musulmanes?

Le voile a des conséquences sur tout une société, plus particulièrement les femmes.  Plus le nombre de voiles augmente dans un quartier ou un pays et plus les femmes qui ne se voilent pas se font harceler, menacer et agresser sexuellement par des intégristes qui agissent en représailles pour les punir de ne pas se voiler (et non parce que la vue d'une tête nue les excite).  Dans l'hypothèse où toutes les femmes finissent par porter le hijab, ils peuvent tout aussi bien continuer leur manège  pour les convaincre de porter le voile intégral, de voiler leur fille, de cesser de parler aux hommes en public, de limiter leurs déplacement, etc.

 

-Pour une musulmane, se montrer les cheveux équivaut à se montrer les seins pour une non-musulmane.

Pas nécessairement.  La majorité des musulmanes voilées ont commencé à porter le voile à la puberté, vers la fin de l'adolescence ou à l'âge adulte.  Plusieurs musulmanes ont même commencé à porter le voile après avoir immigré dans un pays occidental dont les habitants, en majorité, ne considèrent pas les cheveux comme un attrait sexuel.  Ces femmes le portent donc davantage pour des raisons politiques et idéologiques que pour des raisons de pudeur et de modestie.  C'est particulièrement le cas pour celles qui portent un voile intégral (que les fillettes ne portent pas).

 

-On doit interdire le porc au menu des écoles pour accomoder les musulmans qui n'ont pas le droit d'en manger.

Personne n'empêche légalement les musulmans de manger du porc, c'est la doctrine de leur religion qui le leur interdit.  De plus, les enfants bénéficient au même titre que les adultes à la liberté de conscience, ce qui inclut la liberté de ne pas respecter les règles de la religion de leurs parents, d'avoir une religion différente d'eux ou même de n'en pratiquer aucune.  Enfin, ce n'est pas à la majorité non-musulmane des élèves de s'adapter aux tabous alimentaires de la minorité musulmane.  Un tabou alimentaire n'est pas une allergie et rien de grave n'arrivera si un enfant mange du porc par inadverdance.  

 

-Il est discriminatoire d'interdire la présence de symboles religieux là où on autorise les décorations de Noël.

Mise à part la crèche, pratiquement toutes les décorations de Noël, (sapin, couronne, gui, houx, etc), sont d'origine païenne et n'ont été acceptées qu'à contre-coeur par l'Église catholique.  Ne parlons même pas du mythe du Père-Noël, qui bien qu'étant une évolution de Saint-Nicolas (un évêque à la robe rouge et à la barbe blanche qui donnait des cadeaux aux enfants de son village), est en fait une création de la compagnie Coca-Cola qui l'a utilisée pour la première fois dans une publicité en 1935!  La date de Noël elle-même est d'origine païenne.  À noter que la plupart des décorations de Pâques (lapin, paniers, oeufs, etc), de la Saint-Valentin (Cupidon, coeur) et de l'Action de grâce (corne d'abondance, feuilles d'automne, dindes) n'ont pas de connotation chrétienne non plus.

 

-Étant donné l'existence des congés chrétiens rémunérés (Noël, nouvel an, Pâques, Action de grâce), il serait injuste de refuser d'accorder des congés religieux aux adeptes des autres religions.   

Les congés d'origine chrétienne ne sont pas réservés exclusivement aux chrétiens.  Les personne de toute confession peuvent s'en prévaloir.  Un congé religieux rémunéré qui serait exclusivement réservé aux adeptes d'une religion en particulier serait de la discrimination envers ceux qui n'y adhèrent pas mais même s'il était accessible à tous, les adeptes des religions ne bénéficiant pas de congés religieux  lors de leurs fêtes religieuses pourraient crier à la discrimination.   Si on commence à faire de toutes les fêtes religieuses connues des congés fériés universels, toute l'année risque d'y passer!  Par ailleurs, même si l'existence de congés d'origine chrétienne accessibles à tous dénote une préférence accordée à la religion chrétienne, qu'y a-t-il de mal à ce qu'un pays ait des traditions, fussent-elles d'origine religieuses?  Les pays musulmans n'en ont-ils pas aussi? 

 

 -L'islam est véridique, la preuve, il y a des vérités scientifiques dans le Coran et la Sunna qui étaient inconnues par l'humanité à l'époque.

Selon le Coran, le ciel est une voûte à sept niveaux (les étoiles étant des décorations placées dans le plus bas), le soleil a une orbite et se couche dans une source bouillante, la lune est lumineuse, la Terre a été déroulée comme un tapis que les montagnes empêche de trembler, les fruits ont un sexe, les menstruations sont un mal, les os du fœtus se forme avant sa chair et le lait est un mélange de merde et de sang!  Lire Versets contradictoires ou scientifiquement faux.

Selon des hadiths sahih, les mécréants ont sept intestins, on peut soigner avec des ventouses, les dates protègent des poisons, le bâillement provient du diable, un groupe d'israélites s'est déjà transformé en souris, le diable urine dans l'oreille de celui qui ne prie pas durant la nuit, le foetus est une goutellette durant 40 jours et le corps humain compte 360 articulations!  LireHadiths contradictoires ou scientifiquement faux.

 

 

 

En terminant, voici quelques tactiques couramment utilisées par les intégristes pour faire avancer leur agenda politique en Occident et manipuler les non musulmans:

 

  • utiliser des accusations comme "islamophobe" ou "raciste" de façon abusive pour faire taire ceux qui critiquent l'islam ou Muhammad.

 

  • intenter des poursuites-bâillon contre les médias et les individus qui le font.

 

  • se prétendre insultés et blessés devant leurs propos.

 

  • déformer les propos de leur interlocuteur, lui attribuer des propos qu'il n'a pas tenu et lui attribuer des pensées qui ne sont pas les siennes.  Par exemple, si une personne dit que le voile islamique donne à la femme un statut inférieur à l'homme, ils prétendront qu'elle a dit que les musulmanes voilées sont toutes soumises à leur mari, qu'elles ne sont pas instruites, qu'elles sont toutes forcées de porter le voile, etc.

 

  • exploiter les droits de la personne, (en particulier la liberté de parole et de religion) à leur avantage tout en niant ceux de leurs adversaires idéologiques (ex: le projet de l’Organisation de la Coopération islamique de faire criminaliser le dénigrement des religions alors que le Coran ne fait que ça, dénigrer les autres religions).

 

  • multiplier les demandes d'accommodements religieux en prétendant être incapable d'étudier, de travailler ou de pratiquer un sport si la demande n'est pas immédiatement satisfaite (alors que ces accommodements n'étaient pas nécessairement possible dans leur pays d'origine)

 

  • se servir des femmes et des enfants pour augmenter la visibilité de l'islam politique (voile, habillement, endoctrinement, manifestations, etc)

 

  • exploiter des notions comme "multiculturalisme", "diversité" et "ouverture à l'autre" pour justifier leur propre fermeture sur les autres cultures (et tout spécialement les cultures occidentales).

 

  • utiliser le double-discours (ouvert et pacifique avec les non-musulmans et fermé et djihadiste avec les musulmans)

 

  • citer les traductions du Coran qui atténuent le plus la violence de la version originale (celles qui utilisent le mot "serviteurs" plutôt que "esclave", "corriger" plutôt que "frapper", etc).

 

  • infiltrer les manifestations pour la paix avec des pancartes violentes, (anti-occidentales, antisémites, pro-charia, voire même des pancartes louangeant Hitler!)

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 28/08/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×