Les bonheurs de Sophie

Dimanche de la trinité:« moi, la sagesse, j'habite avec le savoir-faire, je possède la science et la réflexion »

 

 La sagesse personnifiée

Dans la foulée de la fête de Pentecôte de dimanche dernier, la première lecture de ce dimanche de la Trinité nous propose une figure énigmatique : la Sagesse.

Le chapitre huit du livre des Proverbes a suscité d'innombrables interprétations, et fascine toujours. Qui est la Sagesse, identifiée à une personne vivante en Proverbes 8 ? Comme pour la ramener à quelque chose de connu - et ainsi se rassurer à bon compte - la tradition juive y a souvent vu la Torah, présidant à la création du monde aux côtés de Dieu. Les chrétiens l'ont majoritairement identifiée au Verbe, le fameux Logos du prologue de Jean, préexistant « au commencement », ou bien - plus justement - à l’Esprit Saint, « trouvant ses délices avec les fils des hommes » en les inspirant dès le début de l'humanité. Les musulmans ont hérité de ces débats l'identification de la Sagesse avec leur Coran incréé. Bref, cette figure mystérieuse enfantée avant la création du monde et co-architecte divin n'a pas cessé d'intriguer et de susciter des interprétations infinies. Peut-être renvoie-t-elle également à la sagesse égyptienne, proclamant ainsi que la raison et la technique sont des principes structurants l'émergence de toute vie ?

 Quoi qu'il en soit, il est une des caractéristiques de la sagesse qui mérite de s'y arrêter : le jeu. On s'attendrait à un personnage grave et sérieux, à l'image des philosophes barbus et pensants de l'Antiquité et censés incarner cette sagesse. Or voici que le texte biblique ne nous dépeint pas un homme mais un sujet féminin (femme ou petite-fille on ne sait pas), plus occupée à « jouer » et « s’ébattre » qu’à raisonner et mesurer, savourant les « délices » de la compagnie humaine plus que les rigueurs des ouvrages savants.

 

Il faut qu'il y ait du jeu dans la création

Voilà donc une première piste qui nous rejoint tous et chacun dans notre capacité créatrice, que ce soit à travers la culture, le métier, ou la vie sociale. Le jeu et la raison vont bien ensemble : « tracer un cercle à la surface de l’abîme » et « s’ébattre sur la surface de la terre ». Notre sagesse est un maître d'oeuvre, une architecte pleine de gaieté et de mouvement !

Créer à la manière biblique implique donc de marier la rigueur et le jeu.

Regardez les ponts modernes : leur construction prévoit des espaces et des joints de dilatation, pour que justement les variations de température puissent « jouer » au sein de l'oeuvre sans la disloquer. Une certaine souplesse intérieure est nécessaire à la solidité de l'ensemble.

Celui qui ne sait pas « s'ébattre » et jouir avec « délices » de la présence d'autrui ne pourra pas construire quelque chose de solide !

Que ce soit pour bâtir son couple, sa carrière professionnelle ou ses engagements dans la cité, le sens du jeu et des délices est indispensable pour créer comme Dieu crée, pour co-construire avec lui.

Regardez les bébés jouer avec un objet, avec l'absence et la présence de cet objet tantôt caché/perdu, tantôt là/retrouvé : le jeupermet de faire grandir le je de l'enfant, qui ne peut devenir adulte sans passer par cette activité ludique.

La Sagesse de Proverbes 8 montre que le jeu n'est pas réservé à l'enfant, et qu'il fait partie de la puissance créatrice que Dieu met en oeuvre à travers elle.

Il s'agit d’allier le jeu (les ébats) et la raison (« moi, la sagesse, j'habite avec le savoir-faire, je possède la science et la réflexion » Pr 8,12).

 

Allier et le jeu et la raison : au minimum, c'est ne pas se prendre trop au sérieux lorsque l'on crée, sachant que tout vient d'un Autre et y ramène. C'est savoir faire preuve de souplesse, d'adaptation pour laisser un jeu possible entre tous les éléments mis en place. C'est plus encore savoir prendre du recul pour savourer ce qui avance, pour jouir de ce qui est fait et de ceux qui l'ont fait. C'est - sans doute grâce à l'humour - être capable par ses « ébats » de secouer ce bel ordonnancement et de le faire trembler devant une certaine espièglerie sans craindre de le déstabiliser.

C'est donc maintenir une distance critique entre soi et son oeuvre, ne figeant rien, tel un chat jouant avec la pelote de laine qu’il est en train de rembobiner ou de dévider...

Créer sans tension, être rigoureux sans tuer la joie, réussir avec un éclat de rire intérieur : la Sagesse de Proverbes 8 met le jeu au coeur de l'activité créatrice. Et ce n'est pas une parabole pour l'enfance : c'est véritablement une des clés de notre capacité à être co-créateurs du monde !

 

Le chantier des délices

Beaucoup de maîtres flamands ont peint le « jardin des délices » promis par l'espérance chrétienne. On y voit un univers de plaisirs : fruits, fleurs, musique, costumes éblouissants, hommes et femmes transfigurés, censés annoncer le monde de la résurrection. Le Coran s'imagine pareillement la vie future dans un monde de délices très sensuels.

Notre sagesse de Proverbes 8 nous dit que ces délices font partie de la création du monde : c'est avec délice que la Sagesse s’ébat en présence de Dieu comme en compagnie des êtres humains. Avec le jeu, voilà donc une deuxième composante de l'activité authentiquement créatrice : les délices d'être aux côtés de l'autre.

Patrick Braud Il y a comme un principe de plaisir qui structure l’acte de co-créer. Pas au sens freudien du terme (« tout, tout de suite ») : ce principe de plaisir philosophique lie la présence à l'autre et la joie de créer avec lui, le compagnonnage et la maîtrise d'oeuvre.

C'est donc un chantier des délices plus qu'un jardin !

Le travail créateur, s'il n'est que pénible ou douloureux, ne participe pas à la création divine. Il lui faut pour cela cette étincelle de plaisir, ce bonheur partagé qui transcende la seule réalisation technique.

 

Allier la création et le plaisir, au minimum savoir se réjouir, savoir fêter la victoire avec ses collaborateurs, valoriser le travail de chacun, savoir raconter l'aventure d'une équipe qui vient de réussir etc. C'est plus encore trouver ses délices en l'autre plus que en soi ou dans des choses, alimenter « jour après jour » sa capacité d'émerveillement et pas seulement dans les grandes occasions, apprendre à « être là », simplement, quand l'autre crée, à être « à ses côtés comme un maître d'oeuvre ».

 

On voit toutes les conséquences que l'on peut tirer de cette attitude ‘délicieuse’ : pour un parent auprès de ses enfants, pour un leader auprès de son équipe, pour un bénévole au sein de son association etc.

 

Les bonheurs de Sophie

Autrefois, le livre de la comtesse de Ségur : les malheurs de Sophie, était un incontournable de la littérature enfantine, au même titre qu'Harry Potter ou le Seigneur des Anneaux aujourd'hui. Puisque la sagesse de Proverbes 8 est personnifiée, on peut l'appeler de son prénom grec (Sophia) et prédire que ce ne sont plus les malheurs mais les bonheurs de Sophie (ses ébats, ses délices) qui devront réapprendre à l'Occident l'art de créer de manière divine...

 

Puisque Sophie est un nom féminin, comme est féminin le nom hébreu donné à l’Esprit Saint (la ruah YHWH), notre Sagesse de Proverbes 8 nous invite à rapatrier une certaine part de féminité dans l'activité créatrice comme en Dieu même. L'Occident a trop masculinisé Dieu (au point que en latin, même l’Esprit est masculin, Spiritus, ainsi que le Père, Pater, et le Fils, Filius). Il est temps, à travers l'Esprit de Pentecôte, comme à travers la Sagesse créatrice, de retrouver la féminité de Dieu qui s'exprime si bien dans notre première lecture par les ébats et les délices de son compagnonnage avec Dieu et avec les hommes. Mais ceci est une autre histoire...

 

Puissions nous retrouver notre vocation humaine à être co-créateurs de notre monde, dans un Esprit de sagesse où le jeu et le plaisir sauront se marier avec la raison et la technique !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×